Analyse 2

Suite de l’analyse 1

QUESTION 2 : Est-ce que le CPL génère des ondes et des champs électromagnétiques (OEM / CEM) ?

Le rapport du CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (27/01/2017) atteste :
> en page 9 (lien) : « les courants et tensions dans la bande de fréquences de 30 – 95 Khz vont de facto générer des champs électromagnétiques supplémentaires autour des câbles. » (paragraphe)

> en page 29 (lien) : « des trames de communications CPL Linky … sont aussi mesurées dans toutes les pièces de l’appartement. » (paragraphe)

> en page 34 (lien) : « le nombre de trames CPL Linky circulant sur le réseau à partir des concentrateurs est estimé à 4 à 6 trames par minute pour le poste de transformation situé en milieu rural et de 7 à 10 trames par minute pour les postes de transformation située en milieu urbain. »  (paragraphe)
C’est à dire de 5 760 à 14 400 trames par jour.

Le rapport de l’ANSES (juin 2017) indique :
> en page 7 (lien) : « … la communication CPL, par le courant qui parcourt les câbles électriques, en amont du compteur vers le concentrateur, et en aval vers les appareils dans le réseau électrique domestique, produit également un champ électromagnétique, à proximité des câbles et des prises. » (paragraphe)

> en page 17 (lien) : « Ces  nouvelles données permettent d’identifier un trafic plus important que celui initialement annoncé par l’opérateur du déploiement des compteurs Linky, entrainant une durée d’exposition plus longue que prévue » (paragraphe)

> en page 16 (lien) : « à certaines périodes de la nuit on observe une augmentation significative du nombre et de la durée des trames » (paragraphe)

Réponse à la question 2 : OUI.
Que ce soit par le CPL injecté dans toute l’installation électrique, de façon continue, sur des câbles non blindés, ou que ce soit par l’Emetteur Radio Linky (ERL), installé à court terme, le dispositif Linky émet des radiofréquences et génère des champs et ondes électromagnétiques, de jour comme de nuit.

Suite : Analyse 3