La protection des enfants

Des lois protègent les enfants et elles doivent être appliquées.

    1. La Loi Abeille (9/02/2015) incluse dans la Loi relative à la sobriété (lien)
Pour protéger les enfants contre les émissions d’OEM, la loi Abeille interdit l’installation de dispositifs sans fil pour les enfants de moins de 3 ans, et exige que ces dispositifs soient désactivés dans les écoles primaires.
– Le dispositif Linky émet des OEM par le CPL injecté (rapport du CSTB – page 9) ;
– Il est aussi un dispositif sans fil par l’Emetteur Radio Linky (ERL) qui émet des OEM aux mêmes fréquences qu’un module WiFi (rapport de l’ANSES – page 6) ;
On ne peut pas le désactiver.

Avec ce dispositif, les crèches et les écoles ne peuvent pas appliquer la Loi.

    2. La Loi sur la refondation de l’Ecole – Amendement n°163 (5 mars 2013) (lien)
«… le principe de précaution doit pousser l’État et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment lorsqu’il s’agit des enfants avec lesquels il est essentiel d’appliquer le principe de précaution. »

    3. Le Principe de Précaution est inscrit dans la Constitution depuis 2004 et il est appliqué pour les OGM ou les gaz de schiste. Il peut l’être pour ce dispositif comme l’exige la Loi sur la refondation de l’École mentionnée ci-dessus. (lien)

    4. Le refus
Il faut sensibiliser tous les parents, les enseignants, les directeurs/trices des crèches et des écoles, et exprimer un refus collectif auprès du Maire, propriétaire des bâtiments publics et propriétaire des compteurs.

Signer et diffuser la pétition nationale adressée aux Ministres (Santé et Éducation Nationale) :
PROTEGEONS NOS ENFANTS CONTRE LES COMPTEURS LINKY DANS LES CRECHES ET LES ECOLES.