Analyse 1

Le dispositif Linky utilise la technologie du CPL (Courant Porteur en Ligne).
Sciences et Avenir – Juin 2016

QUESTION 1 : Est-ce que le CPL injecté par le compteur Linky dans l’installation électrique émet des radiofréquences ?

– Le rapport de l’ANSES (juin 2017) indique les modalités du dispositif Linky : « Les compteurs de type G1 utilisent les fréquences 36,3 Khz et 74 Khz pour communiquer. Les compteurs de type G3 utilisent la bande de fréquences comprises entre 35,9 Khz et 90,6 Khz pour communiquer. »  (lien)

– Les tableaux de fréquences indiquent que les fréquences comprises entre 30 Khz et 500 Khz sont des radiofréquences. (lien)

Le TGI de Grenoble (20 septembre 2017) parle de « compteur communicant par radiofréquence, dit « Linky ». (lien)

Le module sans fil ERL (Emetteur Radio Linky), installé sur le compteur Linky « à court ou moyen terme » utilise « deux bandes de fréquences : 868 Mhz et 2,4 Ghz » (Rapport ANSES, juin 2017). (lien)
Il s’agit d’hyperfréquences ou micro-ondes comparables à celles d’un module WiFi. (lien)

Réponse à la question 1 : OUI.
Par le CPL et l’ERL, le dispositif Linky émet des radiofréquences et des hyperfréquences.

Suite : Analyse 2